A

vec Alain Juppé nous avons opéré un changement d’approche essentiel et que j’ai commencé à impulser dans la stratégie de développement économique de Bordeaux. Cette petite révolution méthodologique tient à un constat : ce sont les entreprises qui produisent la richesse, qui initient l’innovation et créent des emplois. Ce leitmotiv n’est pas un slogan en l’air : j’ai souhaité lui donner toute sa pertinence dans le cadre de la réorientation de notre politique de développement économique, qui met désormais les entrepreneurs les entreprises et les talents au cœur de notre projet.

 

C’est notamment l’objet de la convention entre Bordeaux Métropole et la Chambre de commerce et d’industrie, que j’ai récemment portée devant le Bureau de Métropole, afin d’élaborer, dans un contexte budgétaire de plus en plus restreint, des stratégies de développement économique concertées au service des entreprises, au profit de l’emploi et de l’attractivité du territoire.

 

Cette exigence de mettre en relation tous les acteurs du développement économique implique également d’approfondir les liens existant entre l’enseignement supérieur et les entreprises dans la perspective de développer et de valoriser la richesse humaine de nos talents. Avec Franck RAYNAL, Vice-Président de la Métropole en charge d’Agglocampus, de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, nous avons ainsi mené de nombreuses actions avec tous les acteurs de l’enseignement supérieur à Bordeaux : l’Université, Kedge, Science Po, les écoles du Campus Chartrons.

 

C’est ainsi toute une nouvelle architecture de travail que nous avons mise en place, de  manière à répondre le plus finement possible aux attentes des acteurs économiques.

Recent Posts